Faire fructifier votre épargne

Depuis plus de dix ans maintenant, les rendements des fonds en euros des contrats d’assurance-vie n’ont cessé de baisser, suivant en cela une baisse quasi continue des taux d’intérêt. En 2012, ces rendements sont descendus sous la barre des 3%. Les compagnies d’assurance ont épuisé leurs stocks d’obligations acquises dans les années 1990 à 2000 quand les rendements des emprunts d’état à long terme oscillaient entre 5 et 10%.

Dans le même temps, l’inflation progresse. La Banque centrale européenne (BCE) prévoit pour 2013 une inflation de 1.6%. Pour l’épargnant, l’inflation correspond à une érosion monétaire, c’est-à-dire une baisse de la valeur réelle de son argent. En d’autres termes, même si le capital augmente, le pouvoir d’achat risque de diminuer, grignoté par l’augmentation des prix.

Nous considérons donc aujourd’hui que le fonds en euros, bien qu’il reste un actif intéressant pour le court terme, ne présente plus les mêmes perspectives de rentabilité à moyen ou à long terme en matière de pouvoir d’achat.

Le fonds en euro a donc toujours sa place dans un portefeuille diversifié. Mais, pour un investissement à moyen ou long terme, la proportion du montant investi consacrée au fonds en euros devrait logiquement être limitée au profit de fonds investis sur les marchés financiers

Notre mode de sélection des produits financiers disponibles sur le marché repose sur une approche méthodologique qui tend à  l’optimisation du couple rentabilité-risque et à la protection du capital sur un horizon de placement défini.

Les marchés étant difficilement prévisibles à court terme, voire à moyen terme, notre analyse qualitative de gestion des fonds s’appuie sur trois indicateurs fondamentaux :

  • La performance absolue du fonds, indépendante de l’orientation des marchés.
  • La résistance du fonds dans les périodes de baisse durable des marchés.
  • La volatilité spécifique du fonds. Cet indicateur mesure à la fois la régularité de la performance absolue et celle de la résistance à la baisse.

L’étude est réalisée au titre d’une ou de plusieurs périodes définies (sauf exception, minimum trois ans) à partir des données collectées par une agence de notation de fonds. Les trois indicateurs fondamentaux calculés par nos soins sont ensuite analysés séparément puis ensemble dans le cadre d’un ratio d’évaluation de gestion. Ce ratio permet en effet de mesurer efficacement la réelle valeur ajoutée du gérant dans la gestion du fonds étudié.

Cette méthode que nous utilisons depuis 2001 a été déposée, dans sa version détaillée, sous enveloppe Soleau n° 231287 à l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI).

Dans ce cadre, nous avons initié des accords avec les Compagnies d’assurance et les Plateformes financières permettant à nos clients l’accès à un large choix de véhicules de placement de qualité.